Toggle menu
Close article

Barrages fluviaux, Aisne et Meuse, France

Cet important projet d’automatisation de ces infrastructures fluviales, qui s’étend sur 4 départements et 41 communes, s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public-privé. Ce premier contrat en PPP dans le domaine fluvial a été signé en 2013, pour un montant de 312 millions d’euros, pour une durée de 30 ans - dont 5 ans de travaux - avec la société Bameo, détenue par VINCI Concessions (50 %), le fonds d’investissement Meridiam et Shema (Groupe EDF).

En 2016, Bameo a signé un premier contrat opérationnel avec le groupement Corebam, composé de quatre filiales de VINCI Construction France, pour le remplacement de 29 barrages manuels par des barrages modernes et automatisés et l’adaptation de 2 autres. Situés sur l’Aisne et la Meuse, ils seront intégrés dans un système d’exploitation automatisé global dont la mise en oeuvre sera réalisée par VINCI Energies.

La technique proposée, inédite en France pour des barrages de navigation, consiste à équiper les barrages de bouchures gonflables à l’eau. Certains ouvrages bénéficieront par ailleurs de turbines hydroélectriques innovantes Very Low Head (VLH), qui devra fournir au total 15 millions de kWh.

Un enjeu environnemental

Dans un souci de protection de l’environnement, chacun de ces ouvrages sera doté d’une passe à poissons, et fait l’objet d’une attention particulière en termes d’intégration paysagère et architecturale.

La mise en service des barrages est prévue en 2020.