Toggle menu
Français
Pic teaser__link highlighted
© EJF Riche

Traitement de l'eau

Station d’épuration de Bruxelles-Sud : un système d’ultrafiltration membranaire exemplaire

15 mars, 2019

Ce système compact d’ultrafiltration membranaire a été mis en oeuvre dans un site aux contraintes multiples.

La station d’épuration de Bruxelles-Sud a été inaugurée aujourd’hui par Madame la Ministre de l’Environnement de la Région de Bruxelles-Capitale, Céline Fremault. VINCI Construction Grands Projets y a mis en service la deuxième plus grande surface d’ultrafiltration membranaire en Europe.

Ce projet, qui achève ainsi sa deuxième grande phase de remise à niveau, est réalisé par un consortium comprenant VINCI Construction Grands Projets, CFE et Nizet Entreprise, pour le compte de la Société Bruxelloise de Gestion de l’Eau. Désormais, un quart des eaux usées de la région bruxelloise, soit l’équivalent de la consommation de 360 000 habitants, sera traitée par un procédé à hautes performances permettant en outre de filtrer les déchets bactériologiques et de réutiliser l’eau pour de l’arrosage ou de l’irrigation. 

La station d’épuration de Bruxelles-Sud - © EJF Riche

Ce nouveau système d’ultrafiltration, mis en œuvre par VINCI Construction Grands Projets, s’insère en étape ultime de séparation de l’eau traitée et des boues, grâce à une surface de filtration déployée de 226 000 m². Elle est précédée d’étapes de traitement primaire poussées (objets de la première phase de travaux) avec des tamisages fins de 6 et 1 mm et une décantation lamellaire. Elle fonctionne avec un traitement biologique des eaux pour abattre l’azote et le phosphore dans des bassins brassés et aérés de 30 000 m3 et de 15 m de profondeur. Par temps de pluie, le traitement primaire peut traiter jusqu’à 5 m3/s et la capacité de l’ultrafiltration membranaire approche les 2 m3/s. Cette technologie, qui associe hautes performances (actuellement la meilleure sur le marché du traitement des eaux usées) et compacité (226 000 m² de membranes installés sur 1 500 m² de surface) présente des avantages considérables dans des projets où l’emprise au sol disponible est très restreinte. C’est le cas pour la station d’épuration de Bruxelles Sud, où le site existant est exigu et la densité d’ouvrages en zone urbaine forte.

Mise en place des membranes de la station d’épuration de Bruxelles-Sud - © EJF Riche

À cela s’ajoute la contrainte de devoir maintenir l’installation existante en fonctionnement durant toute la durée du chantier, tout en opérant un phasage des travaux précis et exigeant. Enfin, une fois mise en service, chaque nouvelle phase de travaux est exploitée par le consortium avec un suivi appuyé de VINCI Construction Grands Projets sur les évolutions du process mis en œuvre. Ce sera donc le cas pendant 2 ans pour ce nouvel ensemble d’ultrafiltration. Une nouvelle et dernière phase de chantier verra le jour dès début 2019, avec la construction d’ouvrages de digestion (ou méthanisation) des boues issues de l’épuration et de valorisation du biogaz produit en énergie thermique et électrique afin de limiter l’empreinte environnemental de cette nouvelle station d’épuration de Bruxelles Sud.

Bruxelles Sud est la 10e référence de VINCI Construction Grands Projets de mise en œuvre du procédé membranaire, mais par sa taille et sa complexité, elle ouvre la voie à de nouveaux développements pour d’autres métropoles soucieuses de la protection des ressources et de leur milieu récepteur.

Modernisation de la station d'épuration Bruxelles-Sud de VINCI sur Vimeo.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques anonymes de visites et de vous garantir une meilleure expérience. En savoir plus

J'accepte