Vinci

Recherche
Europe

La modernisation de Roland-Garros entame son deuxième set

close

Le morceau de bravoure du projet : restructurer et couvrir le court Philippe-Chatrier

Cette modernisation permettra au stade Roland-Garros d’accueillir les 45 000 spectateurs quotidiens du tournoi, en leur offrant une plus grande qualité de service. Mais le morceau de bravoure du projet concerne le court Philippe-Chatrier, emblématique du tournoi, jusqu’à présent le seul court central des tournois du grand chelem à ne pas être couvert, qui sera restructuré et doté d'une couverture mobile : conçue comme un « grand parapluie qui se déploie », elle est constituée de onze poutres géantes, en forme d’aile d’avion, en référence au pionnier de l'aéronautique que fut Roland Garros. Formées d’une ossature métallique recouverte d’une toile technique imperméable, ces ailes pourront être actionnées sous des vents jusqu’à 60 km/h. Quinze minutes environ seront nécessaires pour les déployer au-dessus du court.

Un projet mené en quatre sets

Chaque année, jusqu’en 2020, les équipes pilotées par VINCI Construction France doivent avoir totalement replié le chantier, fin mars : grues démontées, bungalows de la base vie évacués, fouilles remblayées, les traces du chantier sont minutieusement effacées afin que la FFT puisse prendre possession des lieux et préparer le tournoi, qui se déroule sur deux semaines, à cheval sur mai et juin. Chaque année, fin juin, le tournoi achevé, les équipes reprennent le chantier là où elles l’avaient arrêté. Chaque année, les deux mois et demi de mise en veille sont mis à profit par l'encadrement pour rester au contact du maître d’ouvrage, et préparer la phase suivante, avec un enchaînement millimétré des différentes tâches.

Les ouvrages et aménagements clés du site

Le court Philippe-Chatrier est élargi et surélevé pour accueillir une couverture mobile (1). À proximité, le court n°1 est déconstruit pour permettre l'agrandissement de la place des Mousquetaires (2), embellie de près d'un hectare d'espaces verts. Pour remplacer le court n°1, un nouveau court d’une capacité de 5 000 places est intégré à la nouvelle parcelle du jardin des Serres d’Auteuil. La zone du Fonds des Princes (3) est reconfigurée : elle comprend sept courts, dont l'un d’une capacité de 2 200 places avec des gradins permanents. Un nouveau bâtiment dédié à l'organisation voit le jour, entouré d'espaces de relations publiques et d’accueil, surplombé de terrasses panoramiques (4). L'ensemble du site vise la certification BREEAM « Tailored Criteria Development » - niveau « Very Good ».

Lire la suite

source : VINCI