Vinci

Recherche
Matériaux

Béton

Poteau en Bfup (béton fibre ultra haute performance) sur le MuCEM à Marseille
Poteau en Bfup (béton fibre ultra haute performance) sur le MuCEM à Marseille - © VINCI et filiales
close

Trop longtemps critiqué, le béton regagne ses lettres de noblesse. Désormais plus respectueux des normes environnementales, innovant, et permettant tous les choix esthétiques, il fait l’objet de nombreuses recherches au sein du Groupe.

Suivis de thèses de doctorat, créations de formulations, études des composants… le béton fait l’objet d’une constante attention et coordination de la part des experts du Groupe. « 50 % de nos études lui sont consacrées, explique Sabine Darson-Balleur, responsable du laboratoire Matériaux de Soletanche Bachy. La chimie actuelle nous permet d’améliorer les performances du matériau, tout en garantissant sa mise en oeuvre et sa durabilité. Ainsi, nous pouvons formuler des bétons de fondation à hautes performances pour des ouvrages complexes, même situés en milieux agressifs. Cela implique un travail en amont sur la connaissance des matériaux partout dans le monde, ainsi que sur les spécificités normatives et de production locale, pour avoir une réponse la plus juste possible. »

Des recherches très appliquées
Toutes les recherches s’accompagnent d’essais en situation. « Nous réalisons directement sur le site de Marolles des essais en grandeur réelle afin de comprendre comment les bétons dits “à propriétés améliorées” — tels les bétons du projet Befu (Bétons environnementaux : formulation et utilisation) — se comportent, explique François Cussigh, expert bétons VINCI Construction France. Dernièrement, nous avons aussi travaillé sur l’éco-béton (avec formulation à faible émission de CO2 ), dans le cadre d’un projet ANR1. Il ne suffit pas de trouver la formulation, mais bien de démontrer que son utilisation pratique est envisageable. De même, nous avons créé des outils qui permettent de justifier la “durabilité” du matériau. » Ces innovations doivent régulièrement être présentées aux utilisateurs directs. Ce que confirme Lionel Linger, expert bétons VINCI Construction Grands Projets : « Le béton est plus isolant, plus résistant. Mais la réussite de ces optimisations n’est possible qu’en analysant très précisément comment ses composants – trouvés localement – évoluent. Nous devons donc étudier l’impact des conditions climatiques, de la qualité du sol ou du temps de mise en place sur chaque élément. Car le béton est désormais un produit très “pointu” techniquement, donc délicat à fabriquer et à couler. Le meilleur des bétons, mal vibré, ne répondra jamais aux attentes du constructeur. Nous devons donc tout anticiper, mais surtout former et informer les équipes en permanence. »