Vinci

Recherche
Bâtiment

Education

Royaume-Uni - Université de Coventry
Royaume-Uni - Université de Coventry - © VINCI et filiales
close

En période de rigueur budgétaire, les partenariats public-privé (PPP) peuvent permettre de soutenir l’activité du bâtiment dans le secteur de l’éducation. Les opérations bouclées avec ce type de financement prennent leur envol en France et en Belgique.

L’idée de partenariat entre les administrations publiques et les entreprises du secteur privé n’est pas nouvelle. De la construction du canal du Midi à l’exploitation de réseaux d’autoroutes, les exemples sont nombreux. Mais il manquait en France une forme de partenariat où la répartition des risques serait plus finement ajustée aux caractéristiquesdu projet, notamment face aux concessions. Cette forme de contrat permet un partage plus équilibré des risques associés aux différents projets et concourt à ce que le meilleur parti soit tiré des ressources publiques… un atout apprécié en période de rigueur.

Parmi les chantiers en cours en France pour des bâtiments d’enseignement, les deux plus importants sont ainsi réalisés en PPP. Sur le site de l’École Polytechnique à Palaiseau, le nouveau campus de l’ENSTA (École nationale supérieure des techniques avancées) a été réalisé dans le cadre d’un PPP entre le ministère de la Défense et le groupement composé de GTM Bâtiment (VINCI Construction France), Cofely (GDF Suez), Lacoudre et Godet (architectes), Sogreprom et la Société Générale. Il portait sur le financement, la conception, la construction et la maintenance d’un bâtiment d’enseignement et de recherche, de 432 studios et logements et d’un gymnase. Le montant global du projet est supérieur à 100 millions d’euros.
Au coeur de la capitale, c’est la nouvelle université Paris Diderot, sur le site Paris Rive Gauche, dans le XIIIe arrondissement qui a vu le jour en partenariat public-privé pour un montant de 273 millions d’euros, dont 108 millions pour la conception-construction.

Dans les pays émergents, les besoins en équipements éducatifs se concrétisent. Les projets en constructions neuves qui commencent à s’y multiplier viennent soutenir l’activité du bâtiment. Au Tchad, Sogea-Satom (mandataire de l'opération) réalise en groupement la nouvelle université de Toukra, à N’Djamena. D’un montant de 86,6 millions d’euros, il portait sur la construction tous corps d’états de 37 500 m2 de bâtiments et de VRD.

373 M€
C’est le montant global des deux plus grands projets en cours signés en PPP par VINCI Construction France dans le secteur de l’éducation en France : l’ENSTA et l’université Paris Diderot.

227 M€
C’est le chiffre d’affaires annuel réalisé par VINCI Construction UK sur le marché de l’éducation en 2009 et 2010.

+500 M€
C’est le potentiel du marché de la reconstruction et de la rénovation d’écoles en Belgique.