Vinci

Recherche
10 août 2014 03:29:19

Sabrina, Responsable Environnement, projet LVG SEA

close

«Concerter pour se comprendre, anticiper et avancer»

Dans un projet comme celui de la LGV SEA (Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique), l’environnement est une préoccupation majeure. La ligne travers 11 zones Natura 2000 et en impacte 14. Sans oublier les 220 espèces (faune et flore) présentes sur le tracé et les prescriptions issues des arrêtés loi sur l’eau, du Conseil national de la protection de la nature (CNPN) et des engagements de l’Etat.

«Nous devons donc en permanence discuter avec les services de l’Etat, les associations locales et nos responsables travaux pour mettre tout le monde d’accord. Il faut ensuite au maximum adapter et réaliser les travaux avec des phasages et des dispositions constructives qui soient cohérents avec le résultat des concertations. Autant dire qu’il faut un certain professionnalisme et une bonne dose de persévérance pour y arriver.»