Vinci

Search
Civil engineering - France

Viaduc de la Dordogne

Vue aérienne du viaduc de la Dordogne
Vue aérienne du viaduc de la Dordogne - © LeDoare
close

Parmi les nombreux viaducs prévus sur la ligne à grande vitesse SEA (Sud Europe Atlantique) entre Tours et Bordeaux, celui de la Dordogne se distingue par son envergure - plus de 1300 mètres de long - et ses techniques de construction. Situé au nord de Bordeaux, cet ouvrage atypique permettra aux TGV de franchir la Dordogne, large à cet endroit-là de plus de 600 mètres, entre les communes de Saint-Loubès et Saint-Romain-la-Virvée (33).

L’ouvrage comprend un pont principal en béton précontraint d’environ 800 mètres de long avec huit piles dont six en rivière, et un viaduc d’accès à ossature mixte (charpente métallique et tablier en béton) sur chacune de ses berges. C’est le seul ouvrage de la ligne à grande vitesse à être construit avec la technique de l’encorbellement.

Sous la maîtrise d’ouvrage de la société concessionnaire LISEA, dont VINCI Concessions est le principal actionnaire, les travaux de la LGV SEA sont réalisés par le groupement concepteur-constructeur COSEA, piloté par VINCI Construction et composé également d’Eurovia et de VINCI Energies, associés à d’autres entreprises du secteur ferroviaire.

Débuté en juillet 2012, le chantier de génie civil du viaduc de la Dordogne devrait s’achever en mars 2015. Un ouvrage emblématique de la ligne 
à grande vitesse qui permettra, en 2017, de relier Paris à Bordeaux
 en seulement deux heures et cinq minutes !

En savoir plus : http://www.lgv-sea-tours-bordeaux.fr