Vinci

Search
Africa

Modernisation du port de pêche d'Abidjan : le Premier ministre lance les travaux estimés à 28 milliards FCFA

Pose de la 1ère pierre des travaux d'extension et de modernisation du port de pêche d'Abidjan
Pose de la 1ère pierre des travaux d'extension et de modernisation du port de pêche d'Abidjan - www.gouv.ci
close

Le Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, M Daniel Kablan Duncan a procédé à la pose de la première pierre des travaux d’extension et de modernisation du port de pêche d’Abidjan. C’était ce lundi 16 juin, sur les quais de l’actuel port de pêche du port autonome d’Abidjan, en présence de plusieurs membres du gouvernement et des acteurs de la pêche nationale. Dans 16 mois, au terme des travaux estimés à 28 milliards FCFA, le port de pêche connaitra une extension de 1060 mètres linéaires de quais équipés et disposera de 5 hectares de terrains industriels.

Il sera alors en mesure d’accueillir des navires chalutiers de 10 mètres de tirant d’eau contre 7 mètres actuellement. Ce qui a réjoui le Chef du gouvernement qui y voit un facteur devant contribuer à la compétitivité du port autonome d’Abidjan, confronté ces dernières années à la forte concurrence de ports de la sous-région ayant profité de la crise pour lui ravir certains de ses clients des pays de l’hinterland.

Pour le Premier ministre qui a assuré que le gouvernement réfléchit à la compétitivité de ses ports, le port d’Abidjan devrait avec la rapidité des formalités administratives, son efficacité, la réduction des coûts et l’engagement de travaux d’infrastructures d’envergure, retrouver sa place de leader de la sous-région après les années de crise marquées par un sous-investissement.

En ce qui concerne la modernisation du port de pêche, il a indiqué que celle-ci aura un impact « positif indéniable » sur les populations car, estime-t-il, « le secteur de la pêche occupe une place stratégique dans l’économie nationale au regard des revenus qu’il génère et de la sécurité alimentaire. »

En effet, selon le chef du gouvernement la modernisation du port de pêche viendra combler les déficits qu’enregistre le secteur halieutique en Côte d’Ivoire depuis 2000 avec une baisse continue de la production nationale qui ne couvre désormais qu’un tiers de la consommation annuelle de poissons.

Ce déficit, comblé chaque année par des importations de poissons congelés, était en 2010 évalué à plus de 368 000 tonnes de poissons congelés et de crustacés, pour un coût total de 169 milliards FCFA, a révélé Daniel Kablan Duncan.

Face à cette donne, le Premier ministre fait remarquer que la modernisation du port de pêche d’Abidjan devra à son achèvement en mai 2015, permettre non seulement de répondre durablement aux attentes des populations.

Mais aussi et surtout d’accroitre l’offre d’emplois en favorisant le retour des unités de production qui ont dû délocaliser face à la faible capacité d’accueil du port d’Abidjan pour ainsi consolider, à terme, la position de la Côte d’Ivoire comme premier pays africain exportateur de thons en conserve.

Le directeur général du Port autonome du Port d’Abidjan, M. Hien Sié a également insisté sur la dimension sociale de cette œuvre qui, en réglant la question de l’exigüité du tirant d’eau et des terrains industriels, induira la création de 3000 emplois directs dont plus de 80% seront occupés par les femmes.

Les travaux de modernisation du port de pêche d’Abidjan ont été attribués au groupement Sogea-Satom-EMCC-DI, adjudicataire de l’appel d’offres. Ce groupement capitalise plusieurs années d’expériences dans le secteur pour avoir déjà mené pareils travaux dans des pays de la sous-région. 

 

Read more